Logo de la Région wallonne  
 
Autoroutes et routes de Wallonie Recherche avancée Pictogramme de la Direction générale des autoroutes et routes de Wallonie
décoration
Vous êtes ici :  Accueil > Entretien du réseau > La gestion des ouvrages d’art
stratégies techniques réalisations métiers actualités
Bibliothèque des publications Foire aux questions-réponses Liens utiles Liste des cartes Version imprimable
La gestion des ouvrages d’art
Pont éclairé L'entretien du réseau porte également sur près de 3000 ponts qui jalonnent les voiries. Cette tâche se révèle d'autant plus nécessaire qu'un grand nombre d'entre eux voient leur cycle naturel de vieillissement accéléré par la croissance du trafic.

Le réseau routier géré par la DGO1 comporte près de 3000 ponts dont l'entretien figure au rang des tâches essentielles. Ces ouvrages sont soumis à des sollicitations toujours croissantes, résultant de l'augmentation du trafic et des charges. Divers phénomènes physico-chimiques de dégradation sont aussi enregistrés : corrosion des aciers, carbonatation du béton, sensibilité au gel des bétons, action des chlorures sur les aciers et les bétons, réactions alcalis-granulats dans les bétons, fragilisation des aciers de précontrainte en présence d'ions H+, etc.

La gestion des ouvrages d'art vise à garantir la sécurité des usagers, à assurer un niveau de service efficient et à veiller à la conservation à long terme des structures.

Pont éclairé Les contrôles des ouvrages d'art sont menés par les différentes directions territoriales. Ces derniers s'effectuent depuis le simple examen visuel, jusqu'à l'observation approfondie de l'ensemble de l'ouvrage selon une périodicité de trois ans (type A). Lorsque des désordres importants sont suspectés, il est procédé à une inspection spéciale (type B) des parties concernées de l'ouvrage. Cette inspection est menée par la direction de l'Expertise des ouvrages du Département des Expertises techniques.

Chaque pont est répertorié dans une banque de données établie par la Direction des conceptions et des calculs (D411). Son dossier est maintenu à jour notamment par les constats effectués lors des inspections.

démolition d’un pont L'analyse des rapports permet de déterminer les réparations nécessaires. En fonction de l'urgence de celles-ci, les ouvrages sont répartis en groupes "santé":
  • Groupe A : ouvrages avec défauts très importants, dangereux, à réparer en priorité absolue;
  • Groupe B : ouvrages avec défauts importants et évolutifs, à réparer à court terme;
  • Groupe C : ouvrages avec défauts, à réparer à moyen terme;
  • Groupe D : ouvrages nécessitant une surveillance rapprochée;
  • Groupe E : ouvrages en état de service satisfaisant nécessitant quelques travaux d'entretien;
  • Groupe F : ouvrages ne nécessitant aucun travail d'entretien.


  Mentions légales - Vie privée - Médiateur - Accessibilité Haut de la page