Logo de la Région wallonne  
 
Autoroutes et routes de Wallonie Recherche avancée Pictogramme de la Direction générale des autoroutes et routes de Wallonie
décoration
Vous êtes ici :  Accueil > Infrastructure et mobilité > Intermodalité
stratégies techniques réalisations métiers actualités
Bibliothèque des publications Foire aux questions-réponses Liens utiles Liste des cartes Version imprimable
L’intermodalité, un exutoire réel à la saturation
Voiture et train à la gare de Namur
(© Hugues Van Rymenam)Pour limiter la saturation du trafic, il faut envisager de nouveaux modes de déplacement et favoriser ainsi l'intermodalité.

La large préférence accordée à l’automobile dans le transport des personnes et des marchandises conduit à des problèmes grandissants de saturation aux conséquences socio-économiques et environnementales très préoccupantes : congestion, pollution acoustique et de l’air, insécurité, détérioration accélérée des revêtements, etc.


Vue d’un sentier RAVeL(© SPW)Pour infléchir cette tendance, invivable à terme, la Région wallonne préconise la complémentarité des politiques d'aménagement du territoire, d'environnement, d'infrastructures routières et de transport selon 4 axes d'action :
  1. La participation à une nouvelle politique commune des transports à l'échelle européenne considérant les modes de transports non plus séparément, mais dans le cadre d'un système intégré où les différents modes deviennent complémentaires;
  2. La prise en compte, dans les projets de mobilité, des coûts externes engendrés par les différents modes de transports;
  3. La poursuite d'une politique globale de sécurité routière;
  4. L'amélioration des connexions entre les différents modes de transports.

Cette dernière approche constitue l'intermodalité qui vise à permettre à une personne ou une marchandise d'arriver à destination en passant, si nécessaire, d'un moyen de transport à un autre.

Intermodalité pour le transport des personnes
Porte d’un bus
(© Hugues Van Rymenam)De plus en plus, les transports en commun s'imposent comme une alternative à la voiture. Dans les aménagements urbains qu’elle entreprend, la DGO1 cherche à promouvoir ce mouvement, ce qui se traduit par :
La réalisation de sites propres pour les transports en commun;
Le placement d’équipements améliorant la sécurité et le confort des arrêts;
La création de parkings de dissuasion à proximité des arrêts;
L'étude d’ « ondes vertes » (enchaînement de feux verts) commandées par les transports en commun afin de leur favoriser le passage aux carrefours à feux ;
L'aménagement d'emplacements réservés au transports en commun à la sorties d'établissements scolaires.


Intermodalité pour le transport de marchandises
Dans les années à venir, le transport combiné (route/rail, route/voies navigables ou encore rail/voies navigables), fort du soutien politique européen, devrait s'intensifier dans les pays de l'Union. Il faut toutefois en relativiser l'utilisation systématique sur une zone telle que la Wallonie (voire la Belgique), car pour des distances de moins de 500 km, il occasionne des coûts de transfert trop élevés. La Région n’en étudie pas moins avec grande attention les opportunités de développement sur son territoire, car cette intermodalité appliquée aux transports internationaux peut contribuer à soulager le réseau routier régional.

Plans communaux de mobilité
Vue d’un sentier RAVeL (© SPW) Les Plans Communaux de Mobilité (PCM) visent à coordonner les investissements de la Région et de la commune, à mettre en place ou à améliorer les services locaux de mobilité et à assurer la cohérence, dans une optique intermodale, des itinéraires ferroviaires, routiers, cyclables et piétonniers.

Les grandes villes de Wallonie comme Liège, Charleroi, Namur et Mons disposent de leur PCM de même que d’autres communes ou ensembles de communes tels Libramont, Comines-Warneton ou Villers-la-Ville. La Direction générale opérationnelle Routes et Bâtiments participe à ces plans en réalisant notamment des campagnes de mesure de trafic. Par ailleurs, elle veille à respecter les lignes directrices définies lors des travaux qu’elle mène dans les communes concernées

La Région wallonne encourage également la formation de Conseillers en Mobilité (CeM) dans les communes afin de favoriser une gestion active et cohérente.
  Mentions légales - Vie privée - Médiateur - Accessibilité Haut de la page