Logo de la Région wallonne  
 
Autoroutes et routes de Wallonie Recherche avancée Pictogramme de la Direction générale des autoroutes et routes de Wallonie
décoration
Vous êtes ici :  Accueil > Les techniques
stratégies techniques réalisations métiers actualités
Bibliothèque des publications Foire aux questions-réponses Liens utiles Liste des cartes Version imprimable
Toutes les fiches Les techniques
Page précédente
Page 1
Page suivante

Du 04 au 06 et du 11 au 14 juin (dates sous réserve des conditions climatiques), la Direction générale opérationnelle des Routes (DGO1) du SPW et son homologue flamande (AWV) procèderont à des applications de systèmes de marquage routier, sur la zone test de Baillonville (Nationale 63, entre les bornes kilométriques BK 46 et BK 47 dans le sens Marche-en-Famenne -> Liège).



Un dispositif de signalisation dynamique équipe l’A15 (E42) entre Liège et Namur. Le principe : adapter les règles aux conditions réelles de circulation.

Fiche : «Signalisation dynamique sur l’A15 (E42)»

Le RDS-TMC, un service d’information routière fourni par PEREX dans votre véhicule

Fiche : «RDS-TMC»

Une expérience pilote menée à Jambes pour sécuriser les traversées piétonnes

Fiche : «Sécurité des piétons dans les carrefours à feux»

Les ouvrages d’art de l’autoroute A602 font l’objet d’une surveillance permanente et sont munis d’équipements en vue d’assurer la sécurité des usagers.

Fiche : «Sécurité dans les tunnels : le cas de l’autoroute A602 à Liège»

Dans le cadre de chantiers (auto)routiers, il importe de gérer simultanément deux logiques qui ne peuvent entrer en concurrence : la sécurité des usagers confrontés à un obstacle sur la voirie et la sécurité des ouvriers menacés par la circulation. Les atténuateurs de chocs qui équipent les districts autoroutiers répondent à ces deux impératifs.

Fiche : «Des atténuateurs de chocs sur les chantiers autoroutiers»

Cause de l’énervement de nombreux automobilistes, la circulation des poids lourds sur le réseau routier ne demeure pas moins indispensable. Actuellement, la route est toujours - et de loin - le mode le plus utilisé pour le transport des marchandises avec une part de plus de 70%.De plus, la Wallonie étant située au centre de plusieurs régions économiques importantes, son réseau autoroutier est emprunté par un trafic de transit très important. Pour que la coexistence des différents types de véhicules s’effectue dans de bonne conditions, les camions, c’est-à-dire les véhicules dont la masse maximale autorisée est supérieure à 3,5 T, sont soumis à différentes règles concernant la qualification des chauffeurs, la vitesse mais aussi le poids du chargement.

Fiche : «Le pesage des poids lourds»

La période hivernale voit apparaître sur les routes des dangers spécifiques liés aux conditions climatiques. Le maintien de conditions minimales de circulation, sur le réseau dont elle a la responsabilité, occupe une grande partie des moyens financiers et humains de la Direction générale des Autoroutes et des Routes. Afin d’améliorer l’efficacité du service d’hiver, il s’est avéré nécessaire de mieux programmer les épandages en essayant d’éliminer ceux qui se révèlent, a posteriori, inutiles ou superflus. Pour atteindre cet objectif, une récolte de données météos et l’établissement de prévisions spécifiques pour les routes, tenant compte de paramètres mesurés au niveau de la chaussée se sont avérées indispensables.

Fiche : «METEOROUTES : système de diagnostic et d’aide à la décision pour le traitement hivernal du réseau»
Page précédente
Page 1
Page suivante

  Mentions légales - Vie privée - Médiateur - Accessibilité Haut de la page