Logo de la Région wallonne  
 
Autoroutes et routes de Wallonie Recherche avancée Pictogramme de la Direction générale des autoroutes et routes de Wallonie
décoration
Vous êtes ici :  Accueil > Les Fiches > Organiser la cohabitation entre voitures et poids lourds : u...
stratégies techniques réalisations métiers actualités
Bibliothèque des publications Foire aux questions-réponses Liens utiles Liste des cartes Version imprimable Organiser la cohabitation entre voitures et poids lourds : une gageure ?
A côté de la nouvelle mesure relative au dépassement, il est impératif de rappeler les autres impositions faites aux poids lourds en vue d’assurer de bonnes conditions de fluidité et de sécurité à l’ensemble des usagers des autoroutes et des autres routes du réseau routier à Grand Gabarit (RGG).
Si une limitation de la vitesse à 90 km/h pour tous les véhicules de plus de 3,5 tonnes est d’application depuis le 01/02/2007, ce sont surtout des distances de sécurité qui doivent être respectées par les véhicules de plus de 7,5 tonnes ou dont la longueur dépasse 7 mètres, distances correspondant à un intervalle de 50 mètres (article 18 §2 du code de la route).

Le pourcentage d’accidents impliquant des camions est relativement constant (6%) tous réseaux confondus, mais le chiffre est 3 fois plus élevé sur autoroute et monte dès lors à 18% !

Quant aux circonstances, il y a relativement peu de perte de contrôle du véhicule, mais beaucoup de collision par l’arrière (55%), ce qui indique clairement que leur conducteur n’arrive pas à freiner à temps et emboutit donc le véhicule qui le précède. Les distances pratiquées entre véhicules sont manifestement trop faibles. Pour information, rappelons qu’à 90 km/h, un temps de réaction d’une seule seconde absorbe déjà 25 m face à un obstacle.

La gravité plus élevée et la répétition fréquente de ce même scénario d’accident imposent le respect inconditionnel par tous des 50 m de distance entre poids lourds. Les responsabilités sont souvent partagées, soit par les voitures qui s’intercalent, soit par des trains de poids lourds empêchant toute sortie pour quiconque de l’autoroute.

Lorsque les forces de l’ordre verbalisent après accident, il est souvent difficile de discerner les responsabilités exactes.

Image : «layout-camions-1.jpg» (73K) dans une nouvelle fenêtre



Au mois de janvier, la Région wallonne consacre sa campagne d’affichage le long des autoroutes au rappel de cette disposition. Des points de contrôle ont par ailleurs été déterminés en collaboration avec la Police fédérale : un marquage blanc perpendiculaire à l’axe de la chaussée doit d’ailleurs permettre d’en vérifier le respect.

Il s’agit ainsi d’essayer de poursuivre l’amélioration des statistiques d’accidents avec poids lourds sur notre réseau. Ainsi, durant les cinq dernières années, le pourcentage de décès a diminué sensiblement, passant de 7,9 à 5,8 pour 100 accidents. Par comparaison, celui relatif à l’ensemble du trafic, tous véhicules confondus est passé de 5,8 à 5,1 morts (toujours pour 100 accidents).

Gageons dès lors sur la responsabilité et la prise de conscience de l’ensemble des usagers. La vie et la santé ne sont-elles pas, pour tous ceux d’entre-nous, les biens les plus précieux ?

Télécharger «l’affiche» (404K) dans une nouvelle fenêtre
l’affiche
(404K)

Dernière mise à jour : 22-01-2008

Précédent stratégies Suivant Précédent techniques Suivant Précédent réalisations Suivant Précédent métiers Suivant Précédent actualités Suivant
  Mentions légales - Vie privée - Médiateur - Accessibilité Haut de la page