Logo de la Région wallonne  
 
Autoroutes et routes de Wallonie Recherche avancée Pictogramme de la Direction générale des autoroutes et routes de Wallonie
décoration
Vous êtes ici :  Accueil > Les métiers > Signalisation dynamique sur l’A15 (E42)
stratégies techniques réalisations métiers actualités
Bibliothèque des publications Foire aux questions-réponses Liens utiles Liste des cartes Version imprimable Signalisation dynamique sur l’A15 (E42)
Un dispositif de signalisation dynamique équipe l’A15 (E42) entre Liège et Namur. Le principe : adapter les règles aux conditions réelles de circulation.

Image : «Signalisation dynamique sur l’A15 (E42)» (17K) dans une nouvelle fenêtre
Les automobilistes qui empruntent régulièrement l’A15 (E42)n’auront pas manqué de remarquer la présence de nouveaux panneaux électroniques. Placés sur l’accotement latéral et sur le terre-plein central entre Saint-Georges et Daussoulx, ils font partie d’un ensemble de mesures prises pour augmenter la fluidité du trafic et améliorer la sécurité sur un axe d’une importance capitale pour la vie économique de la Région. Si sur d’autres sections, les chaussées ont été récemment portées à trois voies, comme entre Grâce-Hollogne et Horion-Hozémont, la solution retenue ici repose sur une gestion du trafic au moyen d’équipements de signalisation dynamique, capables de répondre à différents problèmes récurrents sur cette section autoroutière : un trafic important — 44 000 véhicules / jour, soit une hausse annuelle de 2,5 % ces dernières années —, dont une grande part de poids lourds, et particulièrement dense aux heures de pointe du matin et du soir.

Image : «Rappel en berme centrale» (30K) dans une nouvelle fenêtre
L’ensemble du dispositif, qui prévoit sept panneaux par sens, ainsi que leur rappel en berme centrale, et l’affichage d’un pictogramme et de deux lignes de dix caractères, permet des mesures spécifiques. Comme celle d’interdire le dépassement aux poids lourds dès qu’un seuil de trafic déterminé est atteint. Ou celle d’avertir les usagers en amont d’un accident pour leur permettre de modérer leur vitesse et d’éviter d’être surpris par la file qui se forme inévitablement lorsqu’une voie de circulation est obstruée — ici, seuls les panneaux précédant directement l’accident seront activés. Ou celle de prévenir de la présence d’un chantier ou d’un animal errant, de la fermeture d’une sortie, ou encore des conditions climatiques difficiles.

Image : «Commande du dispositif à PEREX» (18K) dans une nouvelle fenêtre
C’est à PEREX qu’est gérée cette nouvelle signalisation, en temps réel, en tenant compte des informations sur les conditions de circulation et suivant des scénarios prédéfinis. En effet, l’allumage des panneaux doit respecter des règles très strictes pour éviter toute discordance, y compris avec la signalisation fixe. Cet allumage peut être ponctuel — un panneau en particulier, avec son rappel en terre-plein central —, ou séquentiel — plusieurs panneaux consécutifs sur le tronçon.

Petit à petit, nos autoroutes se sont ainsi munies d’équipements permettant une meilleure exploitation du réseau. L’analyse du fonctionnement et de l’efficacité de ce dispositif permettra de planifier d’autres installations à moyen terme, notamment entre Daussoulx et Sambreville. Toujours dans le même but : améliorer la fluidité du trafic et augmenter la sécurité.

Dernière mise à jour : 06-08-2012

Précédent stratégies Suivant Précédent techniques Suivant Précédent réalisations Suivant Précédent métiers Suivant Précédent actualités Suivant
  Mentions légales - Vie privée - Médiateur - Accessibilité Haut de la page