Logo de la Région wallonne  
 
Autoroutes et routes de Wallonie Recherche avancée Pictogramme de la Direction générale des autoroutes et routes de Wallonie
décoration
Vous êtes ici :  Accueil > Les actualités > N684 - Construction de la liaison Tihange - Strée - Tinlot
stratégies techniques réalisations métiers actualités
Bibliothèque des publications Foire aux questions-réponses Liens utiles Liste des cartes Version imprimable N684 - Construction de la liaison Tihange - Strée - Tinlot

Localisation

La liaison Tihange–Strée fait partie de l’axe nord–sud (Hesbaye–Condroz) reliant l’autoroute de Wallonie (E42) et la Route du Condroz (N63) en passant par la vallée de la Meuse (N90). Elle constitue l’accès à la Meuse par le sud.

Image : «N684 - image 1.jpg» (12K) dans une nouvelle fenêtre


Influence sur le trafic

L’objectif de cette liaison est double :

1. accueillir le trafic de « transit » (notamment les poids lourds) sur l’axe dont question ci-dessus par une voirie offrant un accès à la Meuse par le sud avec des conditions de sécurité suffisantes;

2. résoudre d’importants problèmes de trafic local et d’insécurité sur des voiries telles que la traversée de Strée (N66), l’accès à Huy par les longs Thiers (N66) ou par la vallée du Hoyoux (N641), …



Historique

Le projet est inscrit au plan de secteur depuis 1981 et a déjà fait l’objet de diverses études depuis plus de trente ans. Le tracé respecte la réservation.

Quoique relativement ancien, le dossier a été très sensiblement revu pour tenir compte des considérations actuelles en terme de trafic, de sécurité ainsi que de respect de l’environnement et de la qualité de vie des riverains concernés.

Le trafic attendu est de l’ordre d’environ 10.000 EVP par jour pour les deux sens de circulation (Equivalent Véhicules Particuliers calculés en comptant chaque voiture pour 1 véhicule et chaque poids lourd pour 2 véhicules).


Objet des travaux

Il s’agit d’une voirie de 2 x 1 bande de circulation. Précisons qu’une troisième bande est prévue sur une longueur réduite aux deux seuls endroits où la pente atteint 6% (montée vers les Neuf Bonniers).

La liaison comporte deux carrefours d’extrémité :

* le Rond-Point de Tihange au nord;
* l’échangeur de Tinlot sur la route du Condroz (N63) qui doit être adapté ainsi que des carrefours intermédiaires ;
* le Rond-Point de Saint Vitu au sud (qui permet en outre de sécuriser l’actuel carrefour dangereux entre les N66 et N636);
* le Rond-Point des Neufs Bonniers;
* le Rond-Point des Gottes.

Pour garantir une sécurité optimale et faciliter les accès latéraux, ces carrefours sont traités par des rond-points . C’est aussi pour des raisons de sécurité et de fluidité sur la N684 que d’autres carrefours ne sont pas prévus et que les accès directs sur la N684 sont physiquement interdits.

Toutefois, tous les autres accès aux voiries interceptées et aux biens concernés (habitations, champs, bois, …) sont maintenus par divers dispositifs :

* de nombreuses voiries latérales de type « agricole »;
* un pertuis (passage inférieur) au début du bois de la Neuville en venant du nord permettant un triple passage (ruisseau du Maurissart, chemin forestier et chemin de promenade);
* un pertuis (passage inférieur) à la vieille carrière (Strée) permettant un double passage (ruisseau du Paradis et chemin agricole);
* une passerelle cyclo-piétonne en bois (passage supérieur au-dessus de la N684) au croisement avec la rue Elmer permettant d’assurer la liaison Strée – Ferée et Rausa.


Impact

Toutes les mesures sont prises afin de préserver au maximum l’environnement et la qualité de vie des riverains concernés :

* un revêtement de type antibruit équipe la liaison sur toute sa longueur ;
* pour réduire tant les impacts sonores que visuels et en fonction de la topographie des lieux, la voirie sera majoritairement inscrite en tranchée;
* des écrans antibruits naturels sont créés par l’implantation de nombreux merlons (buttes de terre latérales).

L’intégration harmonieuse dans le site est complétée par des plantations, dispositifs pour la faune et autres diverses mesures de type écologique comme la création de zones humides,…

Enfin, l’adaptation et l’ajout d’itinéraires de promenade sont envisagés.


Planning des travaux

Le planning estimé est le suivant :

Situation actuelle :



Image : «N684 - image2.jpg» (89K) dans une nouvelle fenêtre

Suites :

Nouvelle demande de permis : début 2011

Décision en matière de permis : courant 2011

Travaux (sous réserves budgétaires) : de 2011 à 2014.


Renseignements administratifs

Maître d’oeuvre : Le Service public de Wallonie - Direction des Routes de Liège, Avenue Blonden, 12 à 4000 Liège

Montant des travaux : le budget total des travaux (y compris les études, expropriations, …) est estimé à environ 10 millions d’euros.

Dernière mise à jour : 07-02-2014

Précédent stratégies Suivant Précédent techniques Suivant Précédent réalisations Suivant Précédent métiers Suivant Précédent actualités Suivant
  Mentions légales - Vie privée - Médiateur - Accessibilité Haut de la page